Le Collège International de Philosophie : activité

/ À la une

L'évolution, défi pour les philosophes ?

Sous la responsabilité d'Emmanuel SALANSKIS.
Colloque | 02 mai, 03 mai  / Détails

Le programme hebdomadaire

/ Télécharger le programme

Le programme semestriel

/ Télécharger le programme

/ Éditorial

Un Collège dynamique et considérablement renouvelé transparaît dans ce programme semestriel. Il est vivifié (comme cela se produit tous les trois ans, avec le remplacement, par moitié, des cinquante chercheurs qui le composent) par de nouveaux directeurs et directrices de programme. C’est aussi un Collège plus renouvelé, accueillant des philosophes des jeunes générations, parfois même en cours de préparation de leurs thèses de doctorat, et dont l’originalité des enquêtes mérite, d’ores et déjà, avant même que l’université leur confère un nouveau grade, que le public et la communauté s’y intéressent. C’est, en outre, un Collège plus international, avec une Assemblée dont presque la moitié des membres ont été formés, à la philosophie, aussi en dehors de la France. Voilà une conjoncture d’ensemble qui explique l’annonce, dans la brochure, d’un nombre important d’initiatives réalisées dans le monde, d’une part ; et en France, par des penseurs venus d’ailleurs, d’autre part.
Bien plus, cette conjoncture a rendu possible, pour la première fois dans les trois décennies de notre existence, que l’Assemblée collégiale ait une présidence et une vice-présidence (confiée à Marie-Claire Caloz-Tschopp) non françaises. C’est une ouverture inédite, qui accentue notre singularité et, pourquoi ne pas le dire, notre audace. Nous comptons à présent sur des directeurs et directrices de programme dans onze pays en dehors de la France : ce sont l’Allemagne, le Brésil, le Canada, la Chine, les États-Unis, l’Italie, le Japon, le Kenya, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suisse. En ce sens, le Collège a bâti, et continue de bâtir chaque jour, sa liberté, ses marges de manœuvre et ses champs d’action, à une échelle véritablement planétaire.
On remarquera, en parcourant les événements à venir, quelques lignes d’action qu’on entend privilégier. On souhaite renouer, ou tout simplement prolonger la coopération, avec d’anciens membres qui, ayant poursuivi leurs travaux, ont accumulé une expérience d’ouverture au monde et aux transformations de la pensée. Ainsi, Patrice Vermeren, présent dès la fondation du Collège, actuel directeur du département de philosophie de l’Université Paris 8, inaugure les grandes conférences, en expliquant en quoi l’Amérique latine contemporaine, avec ses conflits, ses acquis et ses promesses, interpelle la théorie. Une deuxième ligne de travail consiste à rapprocher de plus en plus la recherche spéculative des préoccupations des gens, ou de ce qu’on appelle communément « la société civile ». Dans ce cadre, le médecin, enseignant et ancien président de Médecins sans frontières, Rony Brauman, interviendra, quant à lui, sur les interrogations que l’action humanitaire adresse à la philosophie. Enfin, troisième ligne, fidèles à l’ouverture du Collège au monde, on s’efforcera de recevoir des penseurs notoires, qui viendront nous présenter leurs travaux récents ou en cours, comme dans le cas de la conférence de Lydia Goehr, connue en France d’un cercle peut-être encore restreint, mais dont les livres sont déjà considérés comme des références dans le domaine de l’esthétique, surtout en ce qui touche aux arts plastiques et à la musique. Ce sont trois choix de fond que l’on retrouvera déclinés un peu partout au fil du semestre.
Pourtant, ce travail, s’il prend forme maintenant, n’aurait pas été possible sans ce qui l’a précédé et préparé. Aussi sait-on gré à Mathieu Potte-Bonneville, qui ayant récemment terminé son mandat comme Président de l’Assemblée collégiale, a pris en charge, avec l’équipe dont il a su s’entourer, la responsabilité du destin du Collège pendant les trois dernières années. Un mot spécial de remerciement est également dû à Françoise Balibar, qui vient de quitter la présidence du Conseil scientifique, et dont la bienveillance, combinée avec la plus grande exigence et rigueur, a contribué au renforcement de notre structure. De Barbara Cassin et du Conseil d’administration qu’elle préside, nous avons toujours reçu, et recevons encore, un soutien sans faille. Enfin, l’équipe administrative, à laquelle nos auditeurs et auditrices ont le plus souvent affaire, fait constamment preuve d’une compétence et d’une efficacité vitales pour le fonctionnement du Collège.
Je finirai par une référence quelque peu circonstanciée à certaines et certains de mes collègues. Présider les travaux d’un ensemble de chercheurs signifie toujours dynamiser, animer un collectif, tâche qui, si elle est sans aucun doute exaltante, ne saurait jamais être accomplie dans la solitude. Ainsi, outre mon étroite collaboration avec la vice-présidente, je bénéficie d’un Conseil de l’Assemblée renouvelé, dont les décisions deviendront progressivement visibles au cours des trois prochaines années. En font actuellement partie Isabelle Alfandary, Gilles Barroux, Safaa Fathy, Anoush Ganjipour, Éric Guichard, Julie Henry, Franck Jedrzejewski, Nadia Yala Kisukidi, Christian Laval, Anne Lefebvre, Carlos Lobo, Seloua Luste Boulbina, Laura Odello, Claire Pagès, Paolo Quintili et Bruno Verrecchia. Simultanément, le Collège s’évertue à rendre encore plus riche, lue et respectée sa revue Rue Descartes. À cette fin, il compte sur un nouveau Comité de rédaction, qu’intègrent Isabelle Alfandary, Safaa Fathy, Franck Jedrzejewski, Dandan Jiang, Nadia Yala Kisukidi, Carlos Lobo, Anne Lefebvre, Seloua Luste Boulbina, Laura Odello, Luca Paltrinieri, Stéphane Pujol, Paolo Quintili, Fernando Santoro et Bruno Verrecchia. Je tiens à les saluer tous et à les remercier de ce qu’ils font pour notre grand projet collégial, philosophique et international. Ce projet est devenu réalité il y a trente ans – nous les avons fêtés en 2013. C’est à nous, maintenant, qu’il renvient de le poursuivre.

Diogo Sardinha
Président de l’Assemblée collégiale



cliquer sur une date pour connaître les événements proposés ce jour là Agenda

précédent   Avril 2014  suivant
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30            

cliquer sur une date pour connaître les événements proposés ce jour là Rechercher

Nous écrire

collectif@ciph.org 

Coordonnées

Collège International
de philosophie
1, rue Descartes
75005 Paris
Tél. : 01 44 41 46 80
Fax : 01 44 41 46 86


Utilisez Firefox pour une meilleure navigation sur ce site