CIPh : Directeurs de programmme : Laura ODELLO

Présentation | En France : | À l'étranger | Anciens directeurs

id Sem =559

/ Laura ODELLO

envoyer un mailEnvoyer un mail

/ Direction de programme

L'appropriation

Il s’agira de penser et d’interroger la notion d’appropriation en tant que forme de l’expérience. Cette notion, et celle de propre qui en constitue le centre ou le cœur, traverse de part en part la réflexion philosophique, du moins si on la considère, comme nous le faisons ici, dans la tradition métaphysique occidentale.
Deux acceptions dominantes, deux registres émergent de l’histoire du mot appropriation : la propriété ou l’assimilation ; l’adaptation ou la propreté. C’est à partir de cette constellation sémantique du terme que nous voudrions engager une réflexion philosophique sur la subjectivité, sur le sujet métaphysique comme souveraineté telle que Jacques Derrida la définit, à savoir le pouvoir de toute ipséité d’être proprement soi-même.
A travers l’analyse de textes philosophiques et littéraires, à travers l’étude d’œuvres plastiques, cinématographiques, photographiques et musicales, le séminaire tentera de montrer comment le dispositif de l’appropriation précède et produit la notion de propre : l’instance même du sujet peut être considérée comme s’inscrivant dans un processus d’autoappropriation dont il ne serait que l’effet, entendu comme protection indemnisante et immunisante de soi à travers l’expulsion de l’autre. Ce processus, pourtant, se révèle nécessairement autoimmunitaire : il menace le soi en tant qu’il est aussi constitué par l’autre.
Cette réflexion nous conduira à interroger philosophiquement des notions comme la propriété d’une œuvre et l’autorité de l’auteur ainsi qu’à analyser l’appropriation dans sa dimension politique (le regard, l’écoute, la lecture et l’écriture comme dispositifs de maîtrise. Une place singulière sera accordée à l’expérience théorique et pratique de la traduction.
 

/ Séminaire & Atelier

Impouvoir et violence : Derrida et la souveraineté

Le séminaire se propose d’interroger la notion derridienne de souveraineté ou d’ipséité souveraine, à savoir ce que Derrida définit, tout au long de l’histoire de la métaphysique occidentale, comme le pouvoir qu’a tout sujet d’être soi-même.
Bien qu’il s’agisse d’une figure relativement tardive (...)  / Détails

/ Bibliographie

Jacques Derrida et la déconstruction de la souveraineté, à paraître aux éditions L’Harmattan.

« Waiting for the Death Knell – Speaking of Music (so to speak) », in Speaking of Music, texts réunis par Andrew Clark et Keith Chapin, Fordham University Press, New York, à paraître.

« Il Regno ® è infetto », in Pop Filosofia, textes réunis par Simone Regazzoni, Il Melangolo, Genova, 2010.

« De la voix, au moins », dans Marco Bellocchio, Carmelo Bene, Festival de Bobigny / Théâtres au cinéma, Paris, 2009.

« Nombre d’aveugles. Eclats d’un rire argentin », in Derrida. Pour les temps à venir, textes réunis par René Major, Stock, Paris, 2007.

« Parlare, tradursi », in aut aut, n° 334, Il Saggiatore, Milan, 2007.

/ Autres directeurs



cliquer sur une date pour connaître les événements proposés ce jour là Agenda

précédent   Avril 2014  suivant
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30            

cliquer sur une date pour connaître les événements proposés ce jour là Rechercher

Nous écrire

collectif@ciph.org 

Coordonnées

Collège International
de philosophie
1, rue Descartes
75005 Paris
Tél. : 01 44 41 46 80
Fax : 01 44 41 46 86


Utilisez Firefox pour une meilleure navigation sur ce site