Activité soutenue

2018

Histoires et narrations dans la pensée du politique. Formes et performativités alternatives

Proposé par Ninon Grangé (Université Paris 8) et Marie Goupy (CIPh)

L’objet central de ces rencontres vise à interroger les formes de la pensée du politique, i.e. les formes dans lesquelles le politique – ce qu’il est, ce qu’il fait – est pensé et se formule, en partant d’une réflexion sur les formes marginalisées, invalidées, ou figées dans un statut de forme historique dépassée. Depuis le mythe jusqu’à la fiction théorique de l’état de nature, en passant par l’utopie, le politique s’est très souvent dit sous une forme que l’on rangerait bien volontiers désormais dans le champ de la narration littéraire, et ce aussi bien pour des réflexions relevant de la théorie politique, que pour celles relevant du droit ou même de l’économie politique.

Cette réflexion voudrait se mener dans un cadre spécifique, celui offert par la scène du Tarmac, en partant d’une double confrontation :
- confrontation entre la lecture de textes classiques, dont la lecture doit être mise en espace dans une salle et sur une scène théâtrale, celle du Tarmac, et un discours « universitaire » approfondi sur la politique, prononcé néanmoins par un « orateur » acceptant de « jouer le jeu » d’une réflexion sur la forme même dont peut se produire et se diffuser son savoir.
- confrontation entre des textes mêmes, de nature et d’époque très différentes, dans l’idée d’utiliser des textes classiques parfois très anciens pour faire résonner des textes contemporains, et de confronter des formes d’écriture très différentes pour produire des effets de sens inattendus.

Le 15 février 2018 se tiendra au Tarmac. La première séance de ces rencontres portera sur L’esclavage et la pensée du politique. Son orateur sera Paulin Ismard (MCF en histoire grecque à Paris 1-Panthéon Sorbonne).

Renseignements :
http://www.letarmac.fr/actions-culturelles/enseignement-sup/

Site du Tarmac