AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Les langues des signes françaises et les possibles de la langue

Sabine ARNAUD

dateDate : 22/01/2020 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur) https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/inscriptions_usic

lieu Adresse : USIC, 18 rue de Varenne, 75007 Paris.

Résumé :


Semestre 1
Ce séminaire constituera le deuxième volet de Une Physiologie du langage : Langue des signes et articulation du XVIIe siècle à nos jours. Il s’agit de considérer le rôle crucial des pratiques linguistiques dans l’appréhension de l’humain. Le séminaire partira cette fois de quatre approches transversales pour examiner comment la parole et la langue des signes sont tour à tour positionnées comme des instruments inégalables de la pensée, de l’éducation, de la sociabilité et du développement de la rationalité dans le monde occidental.
Le programme des séminaires est le suivant : (1) Le sourd, l’homme machine, et la machine parlante ; (2) Signes méthodiques, signes naturels, langage d’action : langues des signes et autorité ; (3) Les dactylologies, d’un modèle entendant à un outil méta-discursif ; (4) Les dictionnaires de langues des signes, questions de formalisation et de standardisation. À partir d’une sélection de textes linguistiques, pédagogiques, médicaux et philosophiques allant du milieu du XVIIIe siècle à nos jours, de Julien Offray de la Mettrie à Tom Humphries nous analyserons comment s’articulent différentes conceptions de l’humain à partir du choix et de la maîtrise de formes linguistiques spécifiques.
Il s’agira tout autant de décrire comment des formes de vies opposées se configurent simultanément, mais aussi de rendre compte d’une série de tournants historiques qui ont produit la virevolte des positionnements établis. Tandis que des savoirs médicaux, psychiatriques, pédagogiques s’entrecroisent, s’absorbent, ou s’opposent, se déplacent constamment les attentes par rapport à l’humain. Déterminer comment des enjeux politiques et épistémologiques s’affermissent les uns les autres permettra de suivre l’élaboration de normes de l’humain, en particulier en France, Angleterre, Allemagne, Italie et aux États-Unis.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Les langues des signes françaises et les possibles de la langue

Sabine ARNAUD

dateDate : 29/01/2020 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur) https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/inscriptions_usic

lieu Adresse : USIC, 18 rue de Varenne, 75007 Paris.

Résumé :


Semestre 1
Ce séminaire constituera le deuxième volet de Une Physiologie du langage : Langue des signes et articulation du XVIIe siècle à nos jours. Il s’agit de considérer le rôle crucial des pratiques linguistiques dans l’appréhension de l’humain. Le séminaire partira cette fois de quatre approches transversales pour examiner comment la parole et la langue des signes sont tour à tour positionnées comme des instruments inégalables de la pensée, de l’éducation, de la sociabilité et du développement de la rationalité dans le monde occidental.
Le programme des séminaires est le suivant : (1) Le sourd, l’homme machine, et la machine parlante ; (2) Signes méthodiques, signes naturels, langage d’action : langues des signes et autorité ; (3) Les dactylologies, d’un modèle entendant à un outil méta-discursif ; (4) Les dictionnaires de langues des signes, questions de formalisation et de standardisation. À partir d’une sélection de textes linguistiques, pédagogiques, médicaux et philosophiques allant du milieu du XVIIIe siècle à nos jours, de Julien Offray de la Mettrie à Tom Humphries nous analyserons comment s’articulent différentes conceptions de l’humain à partir du choix et de la maîtrise de formes linguistiques spécifiques.
Il s’agira tout autant de décrire comment des formes de vies opposées se configurent simultanément, mais aussi de rendre compte d’une série de tournants historiques qui ont produit la virevolte des positionnements établis. Tandis que des savoirs médicaux, psychiatriques, pédagogiques s’entrecroisent, s’absorbent, ou s’opposent, se déplacent constamment les attentes par rapport à l’humain. Déterminer comment des enjeux politiques et épistémologiques s’affermissent les uns les autres permettra de suivre l’élaboration de normes de l’humain, en particulier en France, Angleterre, Allemagne, Italie et aux États-Unis.

>> Partager

    image philosophie