AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 07/04/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : Salle de Maîtrise 2, Faculté d’Ethnologie (salle de Maîtrise 2), 10 rue Magloire Ambroise,  HT-6110 Port-au-Prince (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 21/04/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : École Doctorale SHS de l’UEH, 3 rue Pacot, HT-6113 Turgeau (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 05/05/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : Salle de Maîtrise 2, Faculté d’Ethnologie (salle de Maîtrise 2), 10 rue Magloire Ambroise,  HT-6110 Port-au-Prince (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 19/05/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : École Doctorale SHS de l’UEH, 3 rue Pacot, HT-6113 Turgeau (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 02/06/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : Salle de Maîtrise 2, Faculté d’Ethnologie (salle de Maîtrise 2), 10 rue Magloire Ambroise,  HT-6110 Port-au-Prince (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Généalogie de la diversité. Entre politique et anthropologie

Edelyn DORISMOND

dateDate : 16/06/2017 heure Début : 15h -> Fin : 17h  O.K.

lieu Adresse : École Doctorale SHS de l’UEH, 3 rue Pacot, HT-6113 Turgeau (Haïti)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Laboratoire LAngages DIscours et REPrésentation – LADIREP (Faculté d'Ethnologie, Université d'État d'Haïti).


Comment en est-on venu à la diversité, entendue comme catégorie anthropologique, sociale et politique, qui dresse la pluralité raciale, ethnique (un peu plus tard, sexuelle) comme sa réalité et sa propre gestion ? Cette année, nous comptons consacrer à cette question un premier traitement généalogique et théorique. Nous tenterons de constituer au cœur de l’humanité européenne, la conscience qui construit la diversité d’abord comme catégorie anthropologique au service d’un projet à la fois théorique de compréhension de l’espèce humaine et politique d’expansion et d’asservissement, d’assujettissement de l’homme par l’homme. Il s’agira de mettre en relief le mode de classification de la diversité de l’espèce humaine, sa hiérarchisation, d'après lesquels les races sont casées selon le projet politique et économique du capitalisme naissant.
Cette première exploration devra nous conduire aux considérations suivantes :
1) Avant d’être un projet de politique sociale de reconnaissance et de redistribution, la diversité a été l’objet d’une politique d’inégalisation fondée sur la pyramide anthropologique des races.
2) La diversité traduit le bon mélange qui peut se faire entre anthropologie et politique économique ou politique d’exploitation.




3) Enfin, il faut penser la diversité comme l’un des signes de la modernité. Son actualisation dans le sens de revendication ou reconnaissance, occultant ce cadre généalogique, risque de faire seulement le jeu de la politique.

Les séances en Haïti sont présentées dans la continuité du séminaire.

>> Partager

    image philosophie