AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Politique et société

Les économies au vu des arts, des humanités et des sciences

Alain DENEAULT

dateDate : 27/05/2017 heure Début : 10h -> Fin : 12h  Annulé

lieu Adresse : Théâtre Aux Écuries, 7285, rue Chabot, Montréal (Canada)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec la revue Liberté.


Les sciences économiques se sont appropriées le terme « économie » au point de nous persuader qu’il désigne exclusivement leur domaine d’étude en propre. Ainsi a-t-on l’impression, lorsqu’il s’agit d’y recourir dans d’autres champs (sociaux, politiques, esthétiques, moraux, psychologiques, épistémologiques), de commettre des « métaphores ». De fait, l’économie continue de renvoyer fondamentalement aux enjeux de l’industrie, du commerce, de la comptabilité et de la finance.
Or, économie fut un mot usité dans maints domaines avant la fondation de cette discipline devenue dominante. Il permettait de penser des rapports structurés de façon féconde eu égard à des finalités établies dans des champs de préoccupations aussi variés que les lettres et les arts, la théologie, les sciences naturelles, le droit ou la philosophie. Aujourd’hui, ce peut être encore depuis un corpus lexical relevant du domaine « économique » qu’on évoque ces domaines, mais désormais selon une acception économétrico-gestionnaire élargie à toute chose. Les conceptions soutenues par les sciences économiques déteignent le plus souvent sur le sens même du mot, quel que soit le contexte dans lequel on l’utilise. Le capital beauté dont traite une presse aliénante ou l’art de se vendre que promeuvent des théories managériales témoignent des conséquences qui s’observent dans un ordre où le sens même de l’économie s’est trouvé récupéré par une seule discipline.
Il s’agira, à l’occasion de la saison inaugurale de ce séminaire, d’introduire la notion d’économie en fonction des différentes acceptions qu’elle a acquises dans les différentes disciplines qui s’y sont référé. On fera, dans un premier temps, la critique de ce que ce terme est devenu dans les sciences économiques pour en mesurer les insuffisances et, dans un deuxième temps, on évoquera les différentes disciplines qui sont à même de redonner à ce terme polysémique l’amplitude qui fut jadis la sienne.

>> Partager

    image philosophie