AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Les cosmo-théologies érotiques. Cosmologies poétiques (V)

Fernando SANTORO

dateDate : 18/06/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/santoro_fernando_2018_06_18

lieu Adresse : Salle Germaine Tillion, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), 25 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le programme CAPES/COFECUB « Pratiques et théories de la poétique dans la Grèce antique : de Parménide à Aristote ».


Le séminaire mettra en scène le rapport entre différentes langues dans l’élaboration de la pensée philosophique et la place décisive des mots, leurs différences et leurs compositions. Nous serons confrontés à des textes en grec, en latin, en portugais, en français etc. Ils communiqueront entre eux par quelques défis d’expression qui apportent de l’originalité poétique à la science et à la philosophie. Nous nous intéresserons particulièrement aux questions liées aux expressions cosmologiques dans un contexte explicitement poétique, et à l’inverse, aux expressions poétiques dans des contextes de philosophie cosmologique. Dans cette quatrième étape du séminaire, nous travaillerons sur un schème qui traverse plusieurs auteurs et disciplines depuis Hésiode et Parménide, en passant par Empédocle, Platon, Aristote, Dante pour arriver jusqu’aux traitements biopolitiques contemporains. Tel schème part de diverses versions du mythe de la naissance de Vénus « l’Aphrodite anadyomène » et sert de modèle pour des séparations philosophiques classiques, tels que l’âme et le corps ; le mortel et l’immortel ; le corruptible et l’incorruptible ; la damnation et le salut ; le contrôle politique de la naissance et de la famille ; l’assujettissement moral du plaisir, entre autres. Ce schème se présente dans les discussions cosmologiques sur le devenir, comme dans les principes fondateurs de la nature « En premier… Éros » Parménide, fr.13 ; aussi comme dans des discussions d’ordre moral « Vénus Céleste ; Vénus Vulgaire » Platon, Banquet. Le schème se déploiera dans les discussions du mouvement et du devenir (Empédocle, Aristote) ; dans le traitement du corps humain – avec des expressions dans la littérature et dans les arts plastiques ; et dans son assujettissement par les religions, par les lois, et par divers dispositifs de contrôle de la vie.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Les cosmo-théologies érotiques. Cosmologies poétiques (V)

Fernando SANTORO

dateDate : 20/06/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/santoro_fernando_2018_06_20

lieu Adresse : Salle Germaine Tillion, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), 25 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le programme CAPES/COFECUB « Pratiques et théories de la poétique dans la Grèce antique : de Parménide à Aristote ».


Le séminaire mettra en scène le rapport entre différentes langues dans l’élaboration de la pensée philosophique et la place décisive des mots, leurs différences et leurs compositions. Nous serons confrontés à des textes en grec, en latin, en portugais, en français etc. Ils communiqueront entre eux par quelques défis d’expression qui apportent de l’originalité poétique à la science et à la philosophie. Nous nous intéresserons particulièrement aux questions liées aux expressions cosmologiques dans un contexte explicitement poétique, et à l’inverse, aux expressions poétiques dans des contextes de philosophie cosmologique. Dans cette quatrième étape du séminaire, nous travaillerons sur un schème qui traverse plusieurs auteurs et disciplines depuis Hésiode et Parménide, en passant par Empédocle, Platon, Aristote, Dante pour arriver jusqu’aux traitements biopolitiques contemporains. Tel schème part de diverses versions du mythe de la naissance de Vénus « l’Aphrodite anadyomène » et sert de modèle pour des séparations philosophiques classiques, tels que l’âme et le corps ; le mortel et l’immortel ; le corruptible et l’incorruptible ; la damnation et le salut ; le contrôle politique de la naissance et de la famille ; l’assujettissement moral du plaisir, entre autres. Ce schème se présente dans les discussions cosmologiques sur le devenir, comme dans les principes fondateurs de la nature « En premier… Éros » Parménide, fr.13 ; aussi comme dans des discussions d’ordre moral « Vénus Céleste ; Vénus Vulgaire » Platon, Banquet. Le schème se déploiera dans les discussions du mouvement et du devenir (Empédocle, Aristote) ; dans le traitement du corps humain – avec des expressions dans la littérature et dans les arts plastiques ; et dans son assujettissement par les religions, par les lois, et par divers dispositifs de contrôle de la vie.

>> Partager

    image philosophie