AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Politique et société

Géographies féministes et temporalités interrompues (II)

Mara MONTANARO

dateDate : 08/11/2018 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_montanaro_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD01, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Le séminaire se propose de travailler sur une généalogie des concepts de la philosophie politique contemporaine qui se sont révélés incontournables pour les mouvements et les théories féministes, notamment depuis la fin des années soixante. Lors des séances, auxquelles participeront des philosophes, sociologues, politistes, écrivaines et artistes féministes et militantes, on réfléchira sur la genèse ainsi que sur l’actualité (théorique et politique) des concepts tels que libération, pratiques de résistance, subjectivité, expérimentation, vulnérabilité, sexe, race, classe, subalternité, frontière, marge, etc.). Une telle démarche impliquera de mettre en évidence la manière dont un certain nombre d’outils conceptuels qui trouvent leur cadre d’origine dans la philosophie du XXe siècle ont été empruntés, réélaborés, utilisés dans les théories et dans les pratiques politiques féministes et ont permis de forger des vocabulaires spécifiques (et qui souvent se sont d'autre part hybridés) comme celui du féminisme matérialiste français (C. Guillaumin, C. Delphy, N. C. Mathieu, M. Wittig) ; du féminisme poststructuraliste et postcolonial (D. Haraway, J. Butler, C. T. Mohanty, G. C. Spivak), du Black feminism (b. hooks, A. Lorde, A. Davis) et du féminisme décolonial (G. Anzaldua, N. Alarcón, C. Moraga, M. Lugones). À partir de ce cadre, nous nous focaliserons davantage sur la manière dont les mouvements et les théories féministes ont redéfini les cadres conceptuels et les cadres d'action politique par rapport, d’une part, à la matérialité de l’espace géographique et, de l’autre, à l’histoire et la temporalité des féminismes.

Intervenants :
- Jeudi 18 octobre : Hourya Bentouhami (Université Toulouse Jean Jaurès, ERRAPHIS)
- Jeudi 8 novembre : Rada Ivekovic (ancienne directrice de programme au CIPh)
- Jeudi 15 novembre : Françoise Vergès (titulaire de la chaire Global South(s), FMSH)
- Jeudi 22 novembre : Giovanna Zapperi (Université de Tours)
- Jeudi 6 décembre : Éric Fassin (Université Paris 8, LEGS) et Hélène Nicolas (Université Paris 8, LEGS)
- Jeudi 13 décembre : Anne-Emmanuelle Berger (Université Paris 8, LEGS)

Lien associé : https://philosophiefeminismes.wordpress.com

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Géographies féministes et temporalités interrompues (II)

Mara MONTANARO

dateDate : 15/11/2018 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_montanaro_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Le séminaire se propose de travailler sur une généalogie des concepts de la philosophie politique contemporaine qui se sont révélés incontournables pour les mouvements et les théories féministes, notamment depuis la fin des années soixante. Lors des séances, auxquelles participeront des philosophes, sociologues, politistes, écrivaines et artistes féministes et militantes, on réfléchira sur la genèse ainsi que sur l’actualité (théorique et politique) des concepts tels que libération, pratiques de résistance, subjectivité, expérimentation, vulnérabilité, sexe, race, classe, subalternité, frontière, marge, etc.). Une telle démarche impliquera de mettre en évidence la manière dont un certain nombre d’outils conceptuels qui trouvent leur cadre d’origine dans la philosophie du XXe siècle ont été empruntés, réélaborés, utilisés dans les théories et dans les pratiques politiques féministes et ont permis de forger des vocabulaires spécifiques (et qui souvent se sont d'autre part hybridés) comme celui du féminisme matérialiste français (C. Guillaumin, C. Delphy, N. C. Mathieu, M. Wittig) ; du féminisme poststructuraliste et postcolonial (D. Haraway, J. Butler, C. T. Mohanty, G. C. Spivak), du Black feminism (b. hooks, A. Lorde, A. Davis) et du féminisme décolonial (G. Anzaldua, N. Alarcón, C. Moraga, M. Lugones). À partir de ce cadre, nous nous focaliserons davantage sur la manière dont les mouvements et les théories féministes ont redéfini les cadres conceptuels et les cadres d'action politique par rapport, d’une part, à la matérialité de l’espace géographique et, de l’autre, à l’histoire et la temporalité des féminismes.

Intervenants :
- Jeudi 18 octobre : Hourya Bentouhami (Université Toulouse Jean Jaurès, ERRAPHIS)
- Jeudi 8 novembre : Rada Ivekovic (ancienne directrice de programme au CIPh)
- Jeudi 15 novembre : Françoise Vergès (titulaire de la chaire Global South(s), FMSH)
- Jeudi 22 novembre : Giovanna Zapperi (Université de Tours)
- Jeudi 6 décembre : Éric Fassin (Université Paris 8, LEGS) et Hélène Nicolas (Université Paris 8, LEGS)
- Jeudi 13 décembre : Anne-Emmanuelle Berger (Université Paris 8, LEGS)

Lien associé : https://philosophiefeminismes.wordpress.com

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Géographies féministes et temporalités interrompues (II)

Mara MONTANARO

dateDate : 22/11/2018 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_montanaro_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD01, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Le séminaire se propose de travailler sur une généalogie des concepts de la philosophie politique contemporaine qui se sont révélés incontournables pour les mouvements et les théories féministes, notamment depuis la fin des années soixante. Lors des séances, auxquelles participeront des philosophes, sociologues, politistes, écrivaines et artistes féministes et militantes, on réfléchira sur la genèse ainsi que sur l’actualité (théorique et politique) des concepts tels que libération, pratiques de résistance, subjectivité, expérimentation, vulnérabilité, sexe, race, classe, subalternité, frontière, marge, etc.). Une telle démarche impliquera de mettre en évidence la manière dont un certain nombre d’outils conceptuels qui trouvent leur cadre d’origine dans la philosophie du XXe siècle ont été empruntés, réélaborés, utilisés dans les théories et dans les pratiques politiques féministes et ont permis de forger des vocabulaires spécifiques (et qui souvent se sont d'autre part hybridés) comme celui du féminisme matérialiste français (C. Guillaumin, C. Delphy, N. C. Mathieu, M. Wittig) ; du féminisme poststructuraliste et postcolonial (D. Haraway, J. Butler, C. T. Mohanty, G. C. Spivak), du Black feminism (b. hooks, A. Lorde, A. Davis) et du féminisme décolonial (G. Anzaldua, N. Alarcón, C. Moraga, M. Lugones). À partir de ce cadre, nous nous focaliserons davantage sur la manière dont les mouvements et les théories féministes ont redéfini les cadres conceptuels et les cadres d'action politique par rapport, d’une part, à la matérialité de l’espace géographique et, de l’autre, à l’histoire et la temporalité des féminismes.

Intervenants :
- Jeudi 18 octobre : Hourya Bentouhami (Université Toulouse Jean Jaurès, ERRAPHIS)
- Jeudi 8 novembre : Rada Ivekovic (ancienne directrice de programme au CIPh)
- Jeudi 15 novembre : Françoise Vergès (titulaire de la chaire Global South(s), FMSH)
- Jeudi 22 novembre : Giovanna Zapperi (Université de Tours)
- Jeudi 6 décembre : Éric Fassin (Université Paris 8, LEGS) et Hélène Nicolas (Université Paris 8, LEGS)
- Jeudi 13 décembre : Anne-Emmanuelle Berger (Université Paris 8, LEGS)

Lien associé : https://philosophiefeminismes.wordpress.com

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Géographies féministes et temporalités interrompues (II)

Mara MONTANARO

dateDate : 06/12/2018 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_montanaro_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Le séminaire se propose de travailler sur une généalogie des concepts de la philosophie politique contemporaine qui se sont révélés incontournables pour les mouvements et les théories féministes, notamment depuis la fin des années soixante. Lors des séances, auxquelles participeront des philosophes, sociologues, politistes, écrivaines et artistes féministes et militantes, on réfléchira sur la genèse ainsi que sur l’actualité (théorique et politique) des concepts tels que libération, pratiques de résistance, subjectivité, expérimentation, vulnérabilité, sexe, race, classe, subalternité, frontière, marge, etc.). Une telle démarche impliquera de mettre en évidence la manière dont un certain nombre d’outils conceptuels qui trouvent leur cadre d’origine dans la philosophie du XXe siècle ont été empruntés, réélaborés, utilisés dans les théories et dans les pratiques politiques féministes et ont permis de forger des vocabulaires spécifiques (et qui souvent se sont d'autre part hybridés) comme celui du féminisme matérialiste français (C. Guillaumin, C. Delphy, N. C. Mathieu, M. Wittig) ; du féminisme poststructuraliste et postcolonial (D. Haraway, J. Butler, C. T. Mohanty, G. C. Spivak), du Black feminism (b. hooks, A. Lorde, A. Davis) et du féminisme décolonial (G. Anzaldua, N. Alarcón, C. Moraga, M. Lugones). À partir de ce cadre, nous nous focaliserons davantage sur la manière dont les mouvements et les théories féministes ont redéfini les cadres conceptuels et les cadres d'action politique par rapport, d’une part, à la matérialité de l’espace géographique et, de l’autre, à l’histoire et la temporalité des féminismes.

Intervenants :
- Jeudi 18 octobre : Hourya Bentouhami (Université Toulouse Jean Jaurès, ERRAPHIS)
- Jeudi 8 novembre : Rada Ivekovic (ancienne directrice de programme au CIPh)
- Jeudi 15 novembre : Françoise Vergès (titulaire de la chaire Global South(s), FMSH)
- Jeudi 22 novembre : Giovanna Zapperi (Université de Tours)
- Jeudi 6 décembre : Éric Fassin (Université Paris 8, LEGS) et Hélène Nicolas (Université Paris 8, LEGS)
- Jeudi 13 décembre : Anne-Emmanuelle Berger (Université Paris 8, LEGS)

Lien associé : https://philosophiefeminismes.wordpress.com

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Géographies féministes et temporalités interrompues (II)

Mara MONTANARO

dateDate : 13/12/2018 heure Début : 19h -> Fin : 21h  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_montanaro_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD01, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Le séminaire se propose de travailler sur une généalogie des concepts de la philosophie politique contemporaine qui se sont révélés incontournables pour les mouvements et les théories féministes, notamment depuis la fin des années soixante. Lors des séances, auxquelles participeront des philosophes, sociologues, politistes, écrivaines et artistes féministes et militantes, on réfléchira sur la genèse ainsi que sur l’actualité (théorique et politique) des concepts tels que libération, pratiques de résistance, subjectivité, expérimentation, vulnérabilité, sexe, race, classe, subalternité, frontière, marge, etc.). Une telle démarche impliquera de mettre en évidence la manière dont un certain nombre d’outils conceptuels qui trouvent leur cadre d’origine dans la philosophie du XXe siècle ont été empruntés, réélaborés, utilisés dans les théories et dans les pratiques politiques féministes et ont permis de forger des vocabulaires spécifiques (et qui souvent se sont d'autre part hybridés) comme celui du féminisme matérialiste français (C. Guillaumin, C. Delphy, N. C. Mathieu, M. Wittig) ; du féminisme poststructuraliste et postcolonial (D. Haraway, J. Butler, C. T. Mohanty, G. C. Spivak), du Black feminism (b. hooks, A. Lorde, A. Davis) et du féminisme décolonial (G. Anzaldua, N. Alarcón, C. Moraga, M. Lugones). À partir de ce cadre, nous nous focaliserons davantage sur la manière dont les mouvements et les théories féministes ont redéfini les cadres conceptuels et les cadres d'action politique par rapport, d’une part, à la matérialité de l’espace géographique et, de l’autre, à l’histoire et la temporalité des féminismes.

Intervenants :
- Jeudi 18 octobre : Hourya Bentouhami (Université Toulouse Jean Jaurès, ERRAPHIS)
- Jeudi 8 novembre : Rada Ivekovic (ancienne directrice de programme au CIPh)
- Jeudi 15 novembre : Françoise Vergès (titulaire de la chaire Global South(s), FMSH)
- Jeudi 22 novembre : Giovanna Zapperi (Université de Tours)
- Jeudi 6 décembre : Éric Fassin (Université Paris 8, LEGS) et Hélène Nicolas (Université Paris 8, LEGS)
- Jeudi 13 décembre : Anne-Emmanuelle Berger (Université Paris 8, LEGS)

Lien associé : https://philosophiefeminismes.wordpress.com

>> Partager

    image philosophie