AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Colloque Philosophie/Sciences et techniques

Géométries et phénoménologie du vivant. Limites de la mathématisation, complexité et individuation (Geometry and Phenomenology of the Living. Limits and possibilities of mathematization, complexity and individuation)

Luciano BOI, Franck JEDRZEJEWSKI et Carlos LOBO

dateDate : 14/12/2018 heure Début : 9h30 -> Fin : 16h30  O.K.

lieu Adresse : Bâtiment Jaurès, Salle 235C, École normale supérieure, 29 rue d'Ulm, 75005 Paris

Résumé : Colloque international organisé en collaboration avec le Centre Cavaillès, l'ENS et l'EHESS.


Le colloque veut mettre en évidence les limites des diverses tentatives récentes pour mathématiser le vivant, que ce soit les phénomènes biologiques ou les processus neuro-cognitifs. Ces tentatives ont en commun de présupposer que les propriétés des systèmes vivants sont réductibles à celles qui caractérisent les phénomènes physiques. Ce qui a conduit beaucoup de scientifiques et aussi de philosophes à appliquer certaines méthodes mathématiques (en particulier de type analytique et statistique) et certains modèles physiques (de type atomique et énergétique) pour expliquer les propriétés fondamentales qui sous-tendent l’organisation des structures moléculaires et le fonctionnement des organismes vivants. Un tel réductionnisme méconnaît la spécificité et la singularité des systèmes vivants, leur extrême plasticité et leur complexité. Les formes et les structures des organismes vivants se modifient et se remodèlent sans cesse suivant le contexte cellulaire et organismique spécifique, essentiels pour l’acquisition de nouvelles fonctionnalités et l’émergence de nouveaux comportements, sans qu’on puisse leur assigner de principe unique ou de cause générale. Le colloque entend proposer une réflexion sur quelques thèmes importants au croisement des sciences biologiques, des mathématiques et de la philosophie. Il cherchera à présenter quelques développements théoriques et expérimentaux récents et à débattre sur leur importance pour renouveler nos conceptions scientifiques et philosophiques concernant le vivant et ses différentes dimensions : tels que la multiplicité des niveaux d’organisation et de régulation, possédant chacun des propriétés spécifiques émergentes par rapport aux niveaux inférieurs ; les comportements nouveaux à chaque fois qu’interviennent des changements significatifs dans la forme, au niveau par exemple des tissus et des organes lors de l’embryogenèse, ou que se mettent en place des fonctions de plus en plus complexes liées aux systèmes physiologiques et au métabolisme global de l’organisme.
PROGRAMME

Mercredi 12 décembre, 13h30-19h30

13h30 : Accueil
13h45 : Ouverture

I - Epigénétique - Forme et fonction/Epigenetics - Form and Function

14h00-14h45 : Luciano Boi (EHESS & CIPh, Paris)
Pourquoi l’épigénétique éclaire la relation entre forme et fonction

II - Morphogenèse/Morphogenesis

15h00-15h45 : Vincent Fleury (CNRS – Université Paris Diderot),
Universalité et diversité dans l’évolution animale

16h00-16h30 : Pause

16h30-17h15 : Nadine Peyriéras (CNRS – USR BioEmergences, Paris-Saclay),
Approches formelles et rapport aux données expérimentales dans l’étude de la morphogenèse embryonnaire animale
17h30-18h15 : Maria Cerezo (U. Murcia) & Maria Jose Ferreira (U. Buenos Aires)
Exploring Downward causation in development: geometrical and topological properties in Drosophila development

18h30 : Discussion générale

Jeudi 13 décembre, 9h30-13h00

III - Géométries du vivant /Geometries of the Living

9h30-10h15 : Ignazio Licata (U. Palermo)
Spontaneous Symmetry Breaking In Biological and Cognitive Systems

10h30-11h15 : Jürgen Jost (MPI, Leipzig)
What mathematical concepts and methods are required to address the scientific questions at the heart of biology?

11h30-11h45 : Pause

11h45-12h15 : Alain Berthoz (Collège de France, Paris) & Daniel Bennequin (Université de Paris Diderot)
Les géométries du cerveau pour percevoir, agir et naviguer
12h15-12h45 : Daniel Bennequin (U. Paris Diderot)
Présentation d'une oncologie mathématique, suivant Dominique Barbolosi (Université d'Aix-Marseille) et al.

IV - Plasticité et complexité biologiques/Plasticity and biological complexity

14h30-15h15 : Hans Liljenström (U. Uppsala)
Intentions, decisions, and downward causation – a neurocomputational approach
15h30-16h15 : Athel Cornish-Bowden (U. Marseille)
Clôture à la causation efficiente dans les êtres vivants : les systèmes (M,R) de Robert Rosen

16h30 : Pause

16h45-17h30 : Giuseppe Longo (Centre Cavaillès/CNRS/ENS)
Rythmes sans fréquences, aléatoire sans probabilités, formes sans géométries: quelques enjeux entre phylogenèse et ontogenèse
17h30-18h15 : Alessandro Sarti (EHESS)
The differential brain: from neurogeometry to heterogenesis

18h30 : Discussion générale

Vendredi 14 décembre, 9h30-16h30

V - Phénoménologie et morphologie du vivant/Phenomenology and morphology of the living

9h30-10h15 : Paul-Antoine Miquel (U. Toulouse)
Individuation et involution
10h30-11h15 : Carlos Lobo (CIPh, Paris & CFC U. Lisbonne)
Morphologie formelle et individuation

11h30 : Pause

12h00-12h45 : Luis Vicente (CFC, U. Lisbonne)
La biologie est intéressante, la nature est fantastique

VI - Évolution/Evolution

14h30-15h15 : Andras Paldi (EPHE, Paris)
Hasard et différenciation cellulaire
15h30-16h15 : Saverio Forestiero (U. Roma 2)
Phenomenology, determinism, eventness of biological complexity

16h30 : Discussion générale et clôture

>> Partager

    image philosophie