AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Colloque Philosophie/Sciences humaines

De la portée d'un mot nouveau : l'audisme. Pratiques, savoirs et changement social

Sabine ARNAUD, Carol A. PADDEN et Tom L. HUMPHRIES

dateDate : 09/07/2019 heure Début : -> Fin :

lieu Adresse : Amphithéâtre François Furet, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Colloque organisé en collaboration avec l'University of California San Diego et le Centre Alexandre Koyré CNRS.

Les interventions se tiendront en langue des signes française, American Sign Language, langue française et anglaise parlées.


Depuis quelques années, le terme « audisme » est utilisé en français, sans être encore entré dans le dictionnaire. Son équivalent anglais « audism » a été intégré lors de la cinquième édition du American Heritage Dictionary et sa définition, proposée par Tom L. Humphries, est désormais disponible :
1) la croyance que les personnes douées de l’ouïe sont supérieures à celles qui sont sourdes ou malentendantes ;
2) discrimination ou préjudice à l’encontre des personnes qui sont sourdes ou malentendantes.
Mettant en avant une conception citoyenne des sciences humaines et sociales, ces journées réuniront linguistes, anthropologues, sociologues, neuroscientifiques, historiens, philosophes, avec pour objet d’analyser combien pratiques et savoirs articulent des formes d’audisme ou sanctionnent sa présence, du XVIIIe siècle à nos jours. Tandis que se développent des spécialités par rapport à la surdité, ayant pout but d’en compenser certains effets, et parfois même, selon les termes des experts, de « réparer le corps », se déclinent des conceptions audistes de l’humain et de la normalité – autant de formes d’essentialisation à déconstruire. L’objectif est aussi d’examiner les moments de conflits, d’identification, ou d’écart entre des savoirs savants et des savoirs profanes. Nous examinerons comment des formes de vie à rebours de l’audisme se développent, et comment l’identification de pratiques audistes a pu servir de point de rassemblement. Plus encore, tandis que cette catégorie est née au cœur des années soixante, dans un climat de revendication en faveur d’une « identité sourde », il s’agira de considérer le potentiel de cette catégorie pour une réflexion épistémologique et philosophique sur la construction de l’ouïe, de la surdité, et plus encore de l’humain. Organisée en collaboration avec Carol A. Padden, et Tom L. Humphries, deux linguistes Sourds professeurs à l’Université de California San Diego, cette conférence en langue des signes et langue parlée permettra d’interroger les évidences et les partis pris de nos pratiques discursives, pédagogiques, et épistémologiques.

Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé
avec les horaires et la liste des intervenants.

>> Partager

    image philosophie

Colloque Philosophie/Sciences humaines

De la portée d'un mot nouveau : l'audisme. Pratiques, savoirs et changement social

Sabine ARNAUD, Carol A. PADDEN et Tom L. HUMPHRIES

dateDate : 10/07/2019 heure Début : -> Fin :

lieu Adresse : Amphithéâtre François Furet, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Colloque organisé en collaboration avec l'University of California San Diego et le Centre Alexandre Koyré CNRS.

Les interventions se tiendront en langue des signes française, American Sign Language, langue française et anglaise parlées.


Depuis quelques années, le terme « audisme » est utilisé en français, sans être encore entré dans le dictionnaire. Son équivalent anglais « audism » a été intégré lors de la cinquième édition du American Heritage Dictionary et sa définition, proposée par Tom L. Humphries, est désormais disponible :
1) la croyance que les personnes douées de l’ouïe sont supérieures à celles qui sont sourdes ou malentendantes ;
2) discrimination ou préjudice à l’encontre des personnes qui sont sourdes ou malentendantes.
Mettant en avant une conception citoyenne des sciences humaines et sociales, ces journées réuniront linguistes, anthropologues, sociologues, neuroscientifiques, historiens, philosophes, avec pour objet d’analyser combien pratiques et savoirs articulent des formes d’audisme ou sanctionnent sa présence, du XVIIIe siècle à nos jours. Tandis que se développent des spécialités par rapport à la surdité, ayant pout but d’en compenser certains effets, et parfois même, selon les termes des experts, de « réparer le corps », se déclinent des conceptions audistes de l’humain et de la normalité – autant de formes d’essentialisation à déconstruire. L’objectif est aussi d’examiner les moments de conflits, d’identification, ou d’écart entre des savoirs savants et des savoirs profanes. Nous examinerons comment des formes de vie à rebours de l’audisme se développent, et comment l’identification de pratiques audistes a pu servir de point de rassemblement. Plus encore, tandis que cette catégorie est née au cœur des années soixante, dans un climat de revendication en faveur d’une « identité sourde », il s’agira de considérer le potentiel de cette catégorie pour une réflexion épistémologique et philosophique sur la construction de l’ouïe, de la surdité, et plus encore de l’humain. Organisée en collaboration avec Carol A. Padden, et Tom L. Humphries, deux linguistes Sourds professeurs à l’Université de California San Diego, cette conférence en langue des signes et langue parlée permettra d’interroger les évidences et les partis pris de nos pratiques discursives, pédagogiques, et épistémologiques.

Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé
avec les horaires et la liste des intervenants.

>> Partager

    image philosophie