AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Politique et société

Crise de la représentation et nouvelles formes de démocratie (III)

Marco FIORAVANTI

dateDate : 08/11/2018 heure Début : 9h -> Fin : 11h  O.K.

lieu Adresse : Salle D.1.10, Université de Rome « Tor Vergagta », Via Cracovia, 00133 Rome (Italie)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'Université de Rome « Tor Vergata », Faculté de Droit.


La troisième partie du séminaire continue sa réflexion historique et philosophique sur la crise des catégories de la modernité juridique, dans une période caractérisée par une perte de centralité de la représentation étatique. On s’interroge pourtant sur la possibilité (et la nécessité) de penser de nouvelles formes de démocratie à la lumière des expériences passées moins connues ou moins traitées par l’historiographie.
Les catégories de « l’État de droit » et de « l’État d’exception », comme celles de « légalité » et « légitimité »,  ou celle de « droits de l’homme », que les juristes utilisent sans peine, sont nettement moins adaptées du point de vue philosophique et historique pour rendre compte des conditions matérielles des conflits. Aujourd’hui en métropole – comme hier dans les colonies – les garanties constitutionnelles coexistent avec des éléments typiques de l’État d'exception. Aussi, est-il nécessaire aussi de construire des outils conceptuels et terminologiques communs entre philosophie, histoire et droit afin de pouvoir lire et déconstruire le concept d’État au niveau international.
Intervenants :
- Jeudi 11 octobre : Carlotta Latini (Université de Camerino) : Le droit/devoir de vivre et l'émergence de « droits malheureux »
 - Jeudi 8 novembre : Marcello Flores (Université de Siena) : Les Droits de l’homme au XXIe siècle
 - Jeudi 29 novembre : Davide Rossi (Université de Trieste) : La représentation politique chez Gabriele D’Annunzio 

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Crise de la représentation et nouvelles formes de démocratie (III)

Marco FIORAVANTI

dateDate : 29/11/2018 heure Début : 9h -> Fin : 11h  O.K.

lieu Adresse : Salle D.1.10, Université de Rome « Tor Vergagta », Via Cracovia, 00133 Rome (Italie)

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'Université de Rome « Tor Vergata », Faculté de Droit.


La troisième partie du séminaire continue sa réflexion historique et philosophique sur la crise des catégories de la modernité juridique, dans une période caractérisée par une perte de centralité de la représentation étatique. On s’interroge pourtant sur la possibilité (et la nécessité) de penser de nouvelles formes de démocratie à la lumière des expériences passées moins connues ou moins traitées par l’historiographie.
Les catégories de « l’État de droit » et de « l’État d’exception », comme celles de « légalité » et « légitimité »,  ou celle de « droits de l’homme », que les juristes utilisent sans peine, sont nettement moins adaptées du point de vue philosophique et historique pour rendre compte des conditions matérielles des conflits. Aujourd’hui en métropole – comme hier dans les colonies – les garanties constitutionnelles coexistent avec des éléments typiques de l’État d'exception. Aussi, est-il nécessaire aussi de construire des outils conceptuels et terminologiques communs entre philosophie, histoire et droit afin de pouvoir lire et déconstruire le concept d’État au niveau international.
Intervenants :
- Jeudi 11 octobre : Carlotta Latini (Université de Camerino) : Le droit/devoir de vivre et l'émergence de « droits malheureux »
 - Jeudi 8 novembre : Marcello Flores (Université de Siena) : Les Droits de l’homme au XXIe siècle
 - Jeudi 29 novembre : Davide Rossi (Université de Trieste) : La représentation politique chez Gabriele D’Annunzio 

>> Partager

    image philosophie