image philosophie

Hector GONZÁLEZ CASTANO

Actuel(le) Directeur de programme Taïwan  du 01/07/2019  au 30/06/2025

Direction de programme : Phénoménologie de l'expressin et philosophie transculturelle

Résumé : Ce projet explore le problème phénoménologique de l’expression à partir de perspectives ouvertes par la philosophie transculturelle. Le concept
d’« expression » occupe une position ambivalente dans la phénoménologie contemporaine : tandis que son caractère paradoxale est revendiqué par Merleau-Ponty, Derrida se méfie des connotations métaphysiques d’un concept qu’il considère tributaire de la logique husserlienne du « vouloir-dire ». La notion d’expression offre donc un fil conducteur permettant de rendre compte et d’évaluer les différents moments de l’héritage de la phénoménologie husserlienne dans le monde francophone.
En même temps, Derrida et Merleau-Ponty sont deux figures qui définissent les débats autour de la phénoménologie en dehors de l’Europe et de l’aire culturelle dite « occidentale ». Leurs positions divergentes à l’égard du problème de l’expression introduisent des modalités différentes de la rencontre entre des traditions philosophiques éloignées, même si tous les deux introduisent dans la phénoménologie une attitude de type transculturel. Cette attitude se caractérise par une méfiance à l’égard de toute identité et de toute immanence culturelle : le trans-culturalisme est avant tout une critique du nationalisme/ethnocentrisme philosophique et de la manière dont ce dernier caractérise la différence culturelle comme absolue et essentielle.
Avec le concept de traduction, la notion d’expression permet de rendre compte des conditions philosophiques et techniques de la rencontre entre des traditions de pensée. Que ce soit chez Merleau-Ponty ou chez Derrida, l’expression ne se borne pas à l’extériorisation langagière ou corporelle d’un sens qui pré-existerait. Elle déborde la sphère du sujet et de la culture pour être expression d’une altérité structurelle. Dans ce projet de recherche, il s’agit de comprendre la manière dont les différentes formes d’expression philosophique, formulées dans de langues différentes, transforment le concept courant d’expression et invitent à penser la rencontre transculturelle comme une condition préalable à l’expression culturelle elle-même. Dans un premier temps, deux « courants » seront privilégiés : la phénoménologie française et la philosophie dite
« taoïste ». Il s’agit de tenter une conceptualisation du problème de l’expression dans des termes qui, approfondissant dans le questionnement phénoménologique, introduisent également des perspectives rarement prises en compte dans les débats européens.