image philosophie

Jean-Luc GUICHET

Ancien(ne) Directeur de programme du 01/07/2004  au 30/06/2010

Direction de programme : Animalité et anthropologie, des Lumières à nos jours

Résumé : L’idée directrice du programme de recherche est que l’anthropologie moderne s’est largement édifiée au 18ème siècle dans le cadre du rapport à l’animal, ce qui expliquerait la fortune singulière qui a été alors celle de ce dernier dans tous les domaines, importance qu’il a acquise à nouveau de nos jours et de façon qui semble croissante. La vision que l’homme de notre temps a construite de lui-même ne pourrait donc se comprendre et être mise en perspective que par ce double rapport conjoint qui la relie non seulement au monde des Lumières, mais aussi à la manière dont l’animal s’y trouve pensé. L’axe du travail est par conséquent de tisser un va-et-vient entre l’horizon de ce siècle et celui de notre modernité avec comme fil directeur le rapport à l’animal. Ce rapport sera étudié dans tous les domaines : métaphysique, théologique, épistémologique, moral, pratique (artistique, technique, économique, culturel) en se portant alternativement sur le 18ème siècle et sur les travaux des dernières décennies (sans faire pour autant l’impasse sur les époques intermédiaires) en philosophie et éthique, éthologie, sciences cognitives, principalement. Il sera alors envisageable de dresser une sorte d’état de la sensibilité humaine vis-à-vis des bêtes et de ses évolutions, mutations, ruptures, déplacements, depuis les Lumières jusqu’à nos jours. L’horizon étant d’éclairer non seulement ce lien essentiel de l’anthropologie avec l’animal, mais aussi les motifs profonds et les perspectives de sa réévaluation actuelle, signe de l’homme de notre temps.