image philosophie

Marjolaine HATZFELD

Ancien(ne) Directeur de programme du 01/07/2001  au 30/06/2007

Direction de programme : De la réalité psychique au signifiant ou : comment Lacan a lu Freud à l'envers

Résumé : « Tel que maintenant j'en arrive à le penser, la psychanalyse est intransmissible. C'est bien ennuyeux. C'est bien ennuyeux que chaque psychanalyste soit forcé puisque il faut bien qu'il y soit forcé - de réinventer la psychanalyse ». Voilà le constat qu'au soir d'une vie vouée à obtenir, pour la psychanalyse, une rigueur qui l'absolve du soupçon d'empirisme, voire de délire, faisait Lacan, en 1978. Ajoutons-y cette sorte d’aveu : «L'expérience freudienne est une élucubration de Freud. J'y ai collaboré. Ce n’est pas une raison pour que j'y tienne. "# Pour qui voudrait y tenir cependant, les élucubrations de Freud, et celles de Lacan, s'imposent. Lacan n’a cessé d'interroger-cette première donne pour la psychanalyse qu'est l'invention théorique freudienne. Pourtant, des repères freudiens à la structure de Lacan, la voie de passage se dérobe. Une même confiance faite à l'expérience, au « matériel » analytique, un même souci de scientificité. Mais le changement d'accent, les déplacements qu'opère Lacan au moment même où il suit au plus près le texte de Freud, font que la convergence des deux discours - supposée d’abord à titre de morale provisoire - ne se fait pas, sinon par l'habitude de la supposer.
Il faut noter cet écart, qui n'est pas seulement terminal, mais se trace au pas à pas du commentaire de Lacan, dès le départ de son « retour » proclamé à Freud. Qu'est-ce que Lacan a entendu dans Freud, qui le rende méconnaissable aux yeux des lecteurs attentifs et illustres ? Qu’a-t-il lu, pour créer de tels clivages d'interprétation ?
Les décisions de lecture prises par Lacan ressortissent à une épistémologie autre que celle de Freud. Son regard clinique décèle d'autres reliefs. L'extrême liberté du dialogue de Lacan avec Freud - à distinguer des libertés qu'il prend avec le texte -, ne vaut Pourtant pas pour dénouage. C'est, au contraire, la faille qui passe de l'un à l'autre qui est, pour nous, actuellement instructive.
C'est elle que nous suivrons dans l'ensemble de l'oeuvre de Lacan.