image philosophie

Natalia SMOLIANSKAÏA

Ancien(ne) Directeur de programme Russie  du 1/07/2007  au 30/06/2013

Direction de programme : Crises du cadre : penser les 'langages de l'art'. Les avant-gardes et la crise du cadre

Résumé : Le problème du cadre est lié au contexte actuel de la situation de l'art, quand les conventions réglant les pratiques artistiques se renouvellent très souvent et coexistent sans former de succession. La question de la « crise » de l'art se pose donc dans le contexte de la crise des discours sur l'art. La réflexion sollicitera notamment le concept de « cadre de référence » chez Nelson Goodman. Cette réflexion utilisera aussi la conception wittgensteinienne des « jeux de langage », essentielle, pour moi, à l'esthétique contemporaine.
Les recherches philosophiques de Nelson Goodman se situent dans la perspective de recherches méthodologiques de possibilités d'analyse de cette multitude de visions que l'on a mentionnée. Chaque nouvelle possibilité d'analyse sera une « reconception » selon Goodman. La situation de la crise du cadre est celle de l'incapacité de pénétrer dans un cadre non familier, de l'incapacité de trouver des repères pertinents, de l'absence de la volonté d'effacer des cadres préliminaires et non fonctionnels à un moment donné. Cette crise s'annonce dès le début de la modernité avec la crise du sujet et ensuite avec la crise de l'auteur, la crise du langage. Elle efface les définitions. Dans les expérimentations des premières avant-gardes la « multiplicité contradictoire » des regards sur le monde implique des recherches sur les instruments plastiques. On fera apparaître Kazimir Malévitch comme une figure centrale de cette interrogation qui lie la remise en question des instruments plastiques à la production de nouveaux cadres conceptuels. Des mondes différents adviennent en fonction des instruments choisis (qui déterminent des outils différents). Les frontières entre des arts et la philosophie deviennent flottantes. La question de l'avant-garde de début du siècle passé se révélera comme une pierre de touche de moments critiques de l'histoire du XXe siècle. Cette interrogation sur l'avant-garde et ses figures portera au niveau de leurs relations au langage.
Elle portera aussi sur leur situation historique. On examinera cette question sous le double point de vue - des avant-gardes françaises et russes, dans le champ international.