image philosophie

Patrick VAUDAY

Ancien(ne) Directeur de programme du 01/07/2001  au 30/06/2007

Direction de programme : L'(a)politique de l'espace pictural

Résumé : L'époque est favorable à I'intervention artistique dans le débat public contemporain. Nous y voyons le symptôme d'une confusion du politique et du poétique qu'Aristote nous a appris à discerner sous la forme du bien commun
propre au zoôn politicon et celle de la curiosité désintéressée portant à la représentation égale de toute chose.
L'espace poétique est l'envers et l’inverse de l'espace politique : il tend à rendre visible ce que les lumières de l'espace public ont plongé dans l'ombre, à ce qui est forclos du droit de cité. Ni politique ni apolitique, il tient de l'interstice et de l'espace intercesseur- Pour ce qui, innommé plutôt qu'innomable, aspire à la visibilité. Dans cette hypothèse, l'invisible ne désigne pas un au-delà transcendant, le sublime de l'irreprésentable, mais la doublure d'invisibilité immanente à la trame même d'un visible déterminé par une histoire et une culture. Il s'agira de montrer que la peinture est en même temps espace de fuite et espace de lutte, terrain d’affrontement et de ruse. Il y aura par conséquent à chercher l'hétérogène dans l'homogène, le cacher dans le montrer, pour mettre en évidence les espaces singuliers conquis par la peinture dans l'espace prescrit de la politique' Seront notamment interrogés l'envers de la perspective renaissante, le métissage pictural du XIX"# et le synthétisme du début du XXe.