image philosophie

Anne LEFEBVRE

Actuel(le) Directeur de programme du 01/07/2013  au 30/06/2019

Direction de programme : Image, invention et création : de Simondon à aujourd'hui

Résumé : Le présent programme de recherche entend assumer son ancrage dans l’examen de la « théorie de la genèse vitale des images » que Gilbert Simondon propose en 1965 dans un cours intitulé Imagination et invention, telle qu’elle conduit à redéfinir de manière inédite et conjointe les trois notions d’image, d’invention et de création. L’enjeu de ce parti pris est double. D’une part, il doit nous permettre d’opérer une lecture proprement transversale de cette philosophie qui suscite un intérêt croissant en France comme à l’étranger, et d’en éclairer l’extrême fécondité pour la pensée la plus contemporaine, envisagée par-delà ces partages disciplinaires. Le traitement que cette théorie parfaitement génétique réserve en effet aux trois notions d’image, d’invention et de création, devra en effet faire éclater le cadre traditionnellement régional de leurs enjeux ; il ne s’agira pas, en somme, d’étudier ici la seule question régionale de l’imagination créatrice du sujet et de ses productions en matière d’art et de technique. Loin d’être tributaires des dualismes âme/corps, nature/technique, vie/culture qui animent et polarisent le champ le plus actuel de la pensée, ces trois concepts réformés s’offriront bien plutôt comme des solutions inédites pour leurs dépassements. À ce compte, ils devront non seulement nous permettre de prendre pied dans une lecture de l’ensemble de l’œuvre de Simondon, mais encore nous autoriser à rendre compte des apports de la pensée de ce dernier pour la compréhension de l’individualisation du sujet depuis la vie la plus organique, l’évaluation des nouvelles possibilités qu’offrent les techniques d’augmentation du vivant, la place des objets créés dans la culture et leurs enjeux pour l’individuation psychosociale. D’autre part, cet ancrage nous invitera à éprouver l’effet de « feed-back » que produisent ces notions « désenclavées », dans le domaine de l’esthétique et de l’art. On devra éprouver la pertinence de la perspective techno-esthétique qu’esquisse Simondon, et corrélativement, à l’aune des pratiques et théories architecturales, l’apport des conceptions de l’image, de l’invention et de la création que propose Simondon en son cours.