AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Musiques savantes, musiques populaires : quelle distinction ?

Joana DESPLAT-ROGER

dateDate : 22/06/2021 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Report du 9/03

nota beneLien Zoom à copier dans votre navigateur :
https://us02web.zoom.us/j/83208982774

lieu Adresse : Salle B332, Présentiel annulé : Université Rennes 2 - Campus Villejean, bâtiment B, place du recteur Henri Le Moal, CS 24307, 35043 Rennes

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec la Médiathèque musicale de Paris (MMP) et l'Université de Rennes 2.


Ce séminaire se propose d’interroger les soubassements théoriques de l’opposition musique savante / musique populaire, à partir d’une réflexion sur des styles musicaux faisant émerger la porosité de cette ligne de démarcation traditionnelle, toujours en usage aujourd’hui.
Accompagnée de divers intervenants spécialistes du jazz, de la pop, de l’opéra, des musiques électroniques, de la musique populaire brésilienne ou encore de la musique savante indienne, je tenterai d’apporter quelques éclaircissements concernant les critères de distinction implicitement portés par cette opposition. En effet, peut-on considérer la pop, le rock ou bien la techno comme des musiques populaires, alors même que certaines de leurs pratiques assument une part de sophistication et s’adressent de plus en plus à un public de type « confidentiel » ? Doit-on, à l’inverse, considérer que l’opéra appartient de plain-pied à la musique savante, sans oblitérer la tradition populaire portée par l’opéra italien ? Et enfin, que faire du jazz, cette musique d’origine populaire, dont le devenir-savant semble avoir produit un déchirement entre des pratiques antagonistes, se regardant l’une l’autre en chiens de faïence ?
En se concentrant sur les pratiques musicales qui révèlent le caractère problématique et hiérarchisant de cette distinction, ce séminaire entend inviter les philosophes à s’extraire de cette répartition des rôles qui semble s’être rejouée sur la scène philosophique (philosophie de la musique savante / philosophie de la musique populaire).

Intervenants et lieux (dernières modifications apportées à ce programme en date du 31 mai) :

Séances en visioconférence :
- Jeudi 11 février : Joana Desplat-Roger, CIPh : Séance d’introduction.
- Jeudi 8 avril : Laurent Cugny, pianiste et professeur de musicologie à la Sorbonne Université - Faculté des Lettres ; et Pierre Sauvanet, professeur d’esthétique et de philosophie de l’art à l’Université Bordeaux Montaigne : La distinction entre savant et populaire est-elle pertinente pour une musique comme le jazz ?
- Mardi 13 avril : Ingrid Le Gargasson, docteure en anthropologie associée au CREM : La musique hindoustanie et la catégorisation du champ musical indien : implications et enjeux de l’appellation « musique classique ».
- Mardi 11 mai :  Emmanuel Parent, maître de conférences en musiques actuelles et ethnomusicologie à l’Université de Rennes 2 : Musiques traditionnelles africaines et musiques techno : une parenté inattendue ? Réflexions sur le triangle axiomatique savant-traditionnel-populaire. 
- Jeudi 27 mai : Alain Patrick Olivier, professeur de philosophie à l’Université de Nantes : Opéra populaire et esthétique savante

Séances en présentiel à la Médiathèque Musicale de Paris (réservation obligatoire au lien indiqué) :
- Jeudi 3 juin : Agnès Gayraud, musicienne, docteure en philosophie et professeure de théorie de l’art à l'École Nationale des Beaux-Arts de Lyon : Utopie et dystopie de la popularité
- Jeudi 17 juin : Frederico Lyra, doctorant en philosophie esthétique à l’Université de Lille ; et Cecília Maria Gomes Pires, doctorante en musique, histoire et société, Cral/EHESS : L’usage du concept de musique populaire au Brésil


>> Partager

    image philosophie