AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Formes de la temporalité plurielle dans la pensée d'Althusser et dans l'althussérisme

Vittorio MORFINO

dateDate : 10/12/2020 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Visioconférence

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://unimib.webex.com/meet/vittorio.morfino

lieu Adresse : Lien à copier dans votre navigateur

Résumé :


Le thème de la forme spécifique de temporalité et d'historicité requise par la théorie marxiste traverse toute la production théorique de l'Althusser des années soixante et du début des années soixante-dix, en se réfractant dans les développements proposés par certains de ses disciples, comme Emmanuel Terray et Michel Pecheux. Les textes principaux dont l'enjeu est une nouvelle théorie de la temporalité et de l'histoire, notamment « Contradiction et surdétermination » et « Sur la dialectique matérialiste », où est critiqué le modèle de contradiction de la vulgate hégelo-marxiste qui suppose la ligne temps unique et progressive de l'expansion des forces productives, seront l’objet d’analyse ; « Le Piccolo, Bertolazzi et Brecht, notes sur un théâtre » qui, sous la forme d'un discours sur le théâtre, avance une critique matérialiste de la temporalité dialectique ; et finalement l’« ébauche du concept de temps historique », où Althusser propose une théorie de la temporalité différentielle, la seule à la hauteur de la nouvelle conception de la causalité formulée dans Lire le Capital. Mais on prendra en considération aussi certains textes posthumes, comme « Sur La genèse », où il s'agit de la conjonction et de la prise de rythmes différents ; comme Sur la reproduction, en particulier où Althusser parle d'une stratification d'interpellations dans la constitution du sujet ; enfin, dans Machiavel et nous, qui reprend du point de vue de l'action politique la question de la temporalité différentielle, de l'entrelacs de temps de la conjoncture. Au fil du séminaire, on reparcourra autant la construction conceptuelle proposée par Althusser que le dialogue parfois explicite, comme dans le cas de celui avec l'École des Annales, souvent implicite comme dans les cas de celui avec Foucault et Derrida, mais aussi les rechutes de cette conceptualité dans d'autres domaines comme l'anthropologie ou la théorie du discours.
Intervenants :
- Jeudi 29 octobre : Vittorio Morfino, Università di Milano-Bicocca : Formes de la temporalité plurielle chez Althusser : un inventaire

- Mercredi 11 novembre : Fabio Bruschi, Université de Louvain-la-Neuve : De la temporalité plurielle à la pluralité des modes de production

- Jeudi 10 décembre : Stefano Pippa, Università di Milano-Bicocca : Althusser against functionalism: towards the concept of overinterpellation

- Mercredi 27 janvier : Natalia Romé, Universidad de Buenos Aires : Pecheux avec Althusser. L'inconscient et la reproduction sociale






>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Formes de la temporalité plurielle dans la pensée d'Althusser et dans l'althussérisme

Vittorio MORFINO

dateDate : 27/01/2021 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Visioconférence

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://unimib.webex.com/meet/vittorio.morfino

lieu Adresse : Lien à copier dans votre navigateur

Résumé :


Le thème de la forme spécifique de temporalité et d'historicité requise par la théorie marxiste traverse toute la production théorique de l'Althusser des années soixante et du début des années soixante-dix, en se réfractant dans les développements proposés par certains de ses disciples, comme Emmanuel Terray et Michel Pecheux. Les textes principaux dont l'enjeu est une nouvelle théorie de la temporalité et de l'histoire, notamment « Contradiction et surdétermination » et « Sur la dialectique matérialiste », où est critiqué le modèle de contradiction de la vulgate hégelo-marxiste qui suppose la ligne temps unique et progressive de l'expansion des forces productives, seront l’objet d’analyse ; « Le Piccolo, Bertolazzi et Brecht, notes sur un théâtre » qui, sous la forme d'un discours sur le théâtre, avance une critique matérialiste de la temporalité dialectique ; et finalement l’« ébauche du concept de temps historique », où Althusser propose une théorie de la temporalité différentielle, la seule à la hauteur de la nouvelle conception de la causalité formulée dans Lire le Capital. Mais on prendra en considération aussi certains textes posthumes, comme « Sur La genèse », où il s'agit de la conjonction et de la prise de rythmes différents ; comme Sur la reproduction, en particulier où Althusser parle d'une stratification d'interpellations dans la constitution du sujet ; enfin, dans Machiavel et nous, qui reprend du point de vue de l'action politique la question de la temporalité différentielle, de l'entrelacs de temps de la conjoncture. Au fil du séminaire, on reparcourra autant la construction conceptuelle proposée par Althusser que le dialogue parfois explicite, comme dans le cas de celui avec l'École des Annales, souvent implicite comme dans les cas de celui avec Foucault et Derrida, mais aussi les rechutes de cette conceptualité dans d'autres domaines comme l'anthropologie ou la théorie du discours.
Intervenants :
- Jeudi 29 octobre : Vittorio Morfino, Università di Milano-Bicocca : Formes de la temporalité plurielle chez Althusser : un inventaire

- Mercredi 11 novembre : Fabio Bruschi, Université de Louvain-la-Neuve : De la temporalité plurielle à la pluralité des modes de production

- Jeudi 10 décembre : Stefano Pippa, Università di Milano-Bicocca : Althusser against functionalism: towards the concept of overinterpellation

- Mercredi 27 janvier : Natalia Romé, Universidad de Buenos Aires : Pecheux avec Althusser. L'inconscient et la reproduction sociale






>> Partager

    image philosophie