AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Éducation

La beauté fragile de la singularité européenne : une mosaïque éducative

Carlo CAPPA

dateDate : 09/05/2022 heure Début : 17h30 -> Fin : 19h30  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/carlo.cappa

lieu Adresse : Salle 3.01, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Centro sull’Umanesimo Contemporaneo – Palazzo Strozzi – Florence (Italie), le Doctorat Beni culturali, Formazione e Territorio, Université de Rome « Tor Vergata », le CESE (Comparative Education Society in Europe), la SICESE (Sezione Italiana della Comparative Education Society in Europe), la Bibliothèque « Vallicelliana », Rome, et dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


Après les années précédentes, qui ont été consacrées à réfléchir à l’identité plurielle de notre culture par le biais des humanités et des idéaux au cœur de l’histoire de l’université, cette sixième étape du séminaire visera à examiner le concept de singularité pour penser la complexité de l’Europe. En sortant du dualisme identité-altérité, qui oblige à choisir entre appartenance ou opposition, interpréter notre Vieux Continent comme singularité signifie rechercher une cohérence dans le changement, parfois dramatique mais toujours en conversation avec les traditions précédentes. Pour étudier ce scénario en mouvement, le séminaire, qui est placé à l’intersection philosophie/éducation, proposera un aller-retour entre l’actualité et des moments de notre passé pendant lesquels l’éducation libérale a bâti, dans le basculement de toute certitude, une sensibilité spécifique : la sodalitas des intellectuels a été (peut-elle l’être encore ?) l’architrave d’un cosmopolitisme électif, qui a fait face aux conflits et divisions violents. Dans ce cadre, l’éducation a représenté un lieu d’élaboration et de résistance, un outil précieux pour élargir, grâce à un travail minutieux, l’humanité de notre condition, toujours plongée dans des contradictions puissantes entre les aspirations les plus élevées et les pulsions bestiales, entre les escamotages pour s’émanciper et les contraintes des pouvoirs. Pour ces raisons, les séances seront consacrées à des épisodes de ce voyage de notre culture, de la Renaissance à l’actualité de l’enseignement supérieur.
Les activités du séminaire seront organisées en partie dans le cadre de la convention L’Humanisme et l’Europe. Traditions et changements de notre identité, réalisée entre le CIPh et plusieurs institutions italiennes, qui se propose comme chantier ouvert pour saisir les enjeux interdisciplinaires de l’Humanisme dans le scénario actuel de la culture européenne.
Intervenants :
- Vendredi 18 mars : Carlo Cappa : L’université à venir : confins disciplinaires ou cosmopolitisme intellectuel ?
- Lundi 9 mai : Carlo Cappa : Le paradigme de la conversation : architrave d’une résistance cultivée
- Jeudi 12 mai : Stéphane Bauzon, Carlo Cappa : Pudeur et justice ou des vertus profanes du vivre ensemble
- Vendredi 13 mai : Donatella Palomba, Carlo Cappa : Le singulier, le pluriel et l’éducation : mosaïque ou fluctuation ?
- Vendredi 20 mai : Carlo Cappa : Chercher la vérité, vivre le doute. La solide fragilité de l’Université
- Vendredi 24 juin : Carlo Cappa, Marc Goldschmit : L’Europe entre conflit, amitié et conversation : idéaux culturels

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

La beauté fragile de la singularité européenne : une mosaïque éducative

Carlo CAPPA

dateDate : 12/05/2022 heure Début : 17h30 -> Fin : 19h30  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/carlo.cappa

lieu Adresse : Salle 3.02, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Centro sull’Umanesimo Contemporaneo – Palazzo Strozzi – Florence (Italie), le Doctorat Beni culturali, Formazione e Territorio, Université de Rome « Tor Vergata », le CESE (Comparative Education Society in Europe), la SICESE (Sezione Italiana della Comparative Education Society in Europe), la Bibliothèque « Vallicelliana », Rome, et dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


Après les années précédentes, qui ont été consacrées à réfléchir à l’identité plurielle de notre culture par le biais des humanités et des idéaux au cœur de l’histoire de l’université, cette sixième étape du séminaire visera à examiner le concept de singularité pour penser la complexité de l’Europe. En sortant du dualisme identité-altérité, qui oblige à choisir entre appartenance ou opposition, interpréter notre Vieux Continent comme singularité signifie rechercher une cohérence dans le changement, parfois dramatique mais toujours en conversation avec les traditions précédentes. Pour étudier ce scénario en mouvement, le séminaire, qui est placé à l’intersection philosophie/éducation, proposera un aller-retour entre l’actualité et des moments de notre passé pendant lesquels l’éducation libérale a bâti, dans le basculement de toute certitude, une sensibilité spécifique : la sodalitas des intellectuels a été (peut-elle l’être encore ?) l’architrave d’un cosmopolitisme électif, qui a fait face aux conflits et divisions violents. Dans ce cadre, l’éducation a représenté un lieu d’élaboration et de résistance, un outil précieux pour élargir, grâce à un travail minutieux, l’humanité de notre condition, toujours plongée dans des contradictions puissantes entre les aspirations les plus élevées et les pulsions bestiales, entre les escamotages pour s’émanciper et les contraintes des pouvoirs. Pour ces raisons, les séances seront consacrées à des épisodes de ce voyage de notre culture, de la Renaissance à l’actualité de l’enseignement supérieur.
Les activités du séminaire seront organisées en partie dans le cadre de la convention L’Humanisme et l’Europe. Traditions et changements de notre identité, réalisée entre le CIPh et plusieurs institutions italiennes, qui se propose comme chantier ouvert pour saisir les enjeux interdisciplinaires de l’Humanisme dans le scénario actuel de la culture européenne.
Intervenants :
- Vendredi 18 mars : Carlo Cappa : L’université à venir : confins disciplinaires ou cosmopolitisme intellectuel ?
- Lundi 9 mai : Carlo Cappa : Le paradigme de la conversation : architrave d’une résistance cultivée
- Jeudi 12 mai : Stéphane Bauzon, Carlo Cappa : Pudeur et justice ou des vertus profanes du vivre ensemble
- Vendredi 13 mai : Donatella Palomba, Carlo Cappa : Le singulier, le pluriel et l’éducation : mosaïque ou fluctuation ?
- Vendredi 20 mai : Carlo Cappa : Chercher la vérité, vivre le doute. La solide fragilité de l’Université
- Vendredi 24 juin : Carlo Cappa, Marc Goldschmit : L’Europe entre conflit, amitié et conversation : idéaux culturels

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

La beauté fragile de la singularité européenne : une mosaïque éducative

Carlo CAPPA

dateDate : 13/05/2022 heure Début : 17h30 -> Fin : 19h30  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/carlo.cappa

lieu Adresse : Salle 3.01, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Centro sull’Umanesimo Contemporaneo – Palazzo Strozzi – Florence (Italie), le Doctorat Beni culturali, Formazione e Territorio, Université de Rome « Tor Vergata », le CESE (Comparative Education Society in Europe), la SICESE (Sezione Italiana della Comparative Education Society in Europe), la Bibliothèque « Vallicelliana », Rome, et dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


Après les années précédentes, qui ont été consacrées à réfléchir à l’identité plurielle de notre culture par le biais des humanités et des idéaux au cœur de l’histoire de l’université, cette sixième étape du séminaire visera à examiner le concept de singularité pour penser la complexité de l’Europe. En sortant du dualisme identité-altérité, qui oblige à choisir entre appartenance ou opposition, interpréter notre Vieux Continent comme singularité signifie rechercher une cohérence dans le changement, parfois dramatique mais toujours en conversation avec les traditions précédentes. Pour étudier ce scénario en mouvement, le séminaire, qui est placé à l’intersection philosophie/éducation, proposera un aller-retour entre l’actualité et des moments de notre passé pendant lesquels l’éducation libérale a bâti, dans le basculement de toute certitude, une sensibilité spécifique : la sodalitas des intellectuels a été (peut-elle l’être encore ?) l’architrave d’un cosmopolitisme électif, qui a fait face aux conflits et divisions violents. Dans ce cadre, l’éducation a représenté un lieu d’élaboration et de résistance, un outil précieux pour élargir, grâce à un travail minutieux, l’humanité de notre condition, toujours plongée dans des contradictions puissantes entre les aspirations les plus élevées et les pulsions bestiales, entre les escamotages pour s’émanciper et les contraintes des pouvoirs. Pour ces raisons, les séances seront consacrées à des épisodes de ce voyage de notre culture, de la Renaissance à l’actualité de l’enseignement supérieur.
Les activités du séminaire seront organisées en partie dans le cadre de la convention L’Humanisme et l’Europe. Traditions et changements de notre identité, réalisée entre le CIPh et plusieurs institutions italiennes, qui se propose comme chantier ouvert pour saisir les enjeux interdisciplinaires de l’Humanisme dans le scénario actuel de la culture européenne.
Intervenants :
- Vendredi 18 mars : Carlo Cappa : L’université à venir : confins disciplinaires ou cosmopolitisme intellectuel ?
- Lundi 9 mai : Carlo Cappa : Le paradigme de la conversation : architrave d’une résistance cultivée
- Jeudi 12 mai : Stéphane Bauzon, Carlo Cappa : Pudeur et justice ou des vertus profanes du vivre ensemble
- Vendredi 13 mai : Donatella Palomba, Carlo Cappa : Le singulier, le pluriel et l’éducation : mosaïque ou fluctuation ?
- Vendredi 20 mai : Carlo Cappa : Chercher la vérité, vivre le doute. La solide fragilité de l’Université
- Vendredi 24 juin : Carlo Cappa, Marc Goldschmit : L’Europe entre conflit, amitié et conversation : idéaux culturels

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

La beauté fragile de la singularité européenne : une mosaïque éducative

Carlo CAPPA

dateDate : 20/05/2022 heure Début : 17h30 -> Fin : 19h30  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/carlo.cappa

lieu Adresse : Salle 3.02, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Centro sull’Umanesimo Contemporaneo – Palazzo Strozzi – Florence (Italie), le Doctorat Beni culturali, Formazione e Territorio, Université de Rome « Tor Vergata », le CESE (Comparative Education Society in Europe), la SICESE (Sezione Italiana della Comparative Education Society in Europe), la Bibliothèque « Vallicelliana », Rome, et dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


Après les années précédentes, qui ont été consacrées à réfléchir à l’identité plurielle de notre culture par le biais des humanités et des idéaux au cœur de l’histoire de l’université, cette sixième étape du séminaire visera à examiner le concept de singularité pour penser la complexité de l’Europe. En sortant du dualisme identité-altérité, qui oblige à choisir entre appartenance ou opposition, interpréter notre Vieux Continent comme singularité signifie rechercher une cohérence dans le changement, parfois dramatique mais toujours en conversation avec les traditions précédentes. Pour étudier ce scénario en mouvement, le séminaire, qui est placé à l’intersection philosophie/éducation, proposera un aller-retour entre l’actualité et des moments de notre passé pendant lesquels l’éducation libérale a bâti, dans le basculement de toute certitude, une sensibilité spécifique : la sodalitas des intellectuels a été (peut-elle l’être encore ?) l’architrave d’un cosmopolitisme électif, qui a fait face aux conflits et divisions violents. Dans ce cadre, l’éducation a représenté un lieu d’élaboration et de résistance, un outil précieux pour élargir, grâce à un travail minutieux, l’humanité de notre condition, toujours plongée dans des contradictions puissantes entre les aspirations les plus élevées et les pulsions bestiales, entre les escamotages pour s’émanciper et les contraintes des pouvoirs. Pour ces raisons, les séances seront consacrées à des épisodes de ce voyage de notre culture, de la Renaissance à l’actualité de l’enseignement supérieur.
Les activités du séminaire seront organisées en partie dans le cadre de la convention L’Humanisme et l’Europe. Traditions et changements de notre identité, réalisée entre le CIPh et plusieurs institutions italiennes, qui se propose comme chantier ouvert pour saisir les enjeux interdisciplinaires de l’Humanisme dans le scénario actuel de la culture européenne.
Intervenants :
- Vendredi 18 mars : Carlo Cappa : L’université à venir : confins disciplinaires ou cosmopolitisme intellectuel ?
- Lundi 9 mai : Carlo Cappa : Le paradigme de la conversation : architrave d’une résistance cultivée
- Jeudi 12 mai : Stéphane Bauzon, Carlo Cappa : Pudeur et justice ou des vertus profanes du vivre ensemble
- Vendredi 13 mai : Donatella Palomba, Carlo Cappa : Le singulier, le pluriel et l’éducation : mosaïque ou fluctuation ?
- Vendredi 20 mai : Carlo Cappa : Chercher la vérité, vivre le doute. La solide fragilité de l’Université
- Vendredi 24 juin : Carlo Cappa, Marc Goldschmit : L’Europe entre conflit, amitié et conversation : idéaux culturels

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

La beauté fragile de la singularité européenne : une mosaïque éducative

Carlo CAPPA

dateDate : 24/06/2022 heure Début : 17h -> Fin : 19h  En cours

lieu Adresse : Adresse à préciser

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Centro sull’Umanesimo Contemporaneo – Palazzo Strozzi – Florence (Italie), le Doctorat Beni culturali, Formazione e Territorio, Université de Rome « Tor Vergata », le CESE (Comparative Education Society in Europe), la SICESE (Sezione Italiana della Comparative Education Society in Europe), la Bibliothèque « Vallicelliana », Rome, et dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


Après les années précédentes, qui ont été consacrées à réfléchir à l’identité plurielle de notre culture par le biais des humanités et des idéaux au cœur de l’histoire de l’université, cette sixième étape du séminaire visera à examiner le concept de singularité pour penser la complexité de l’Europe. En sortant du dualisme identité-altérité, qui oblige à choisir entre appartenance ou opposition, interpréter notre Vieux Continent comme singularité signifie rechercher une cohérence dans le changement, parfois dramatique mais toujours en conversation avec les traditions précédentes. Pour étudier ce scénario en mouvement, le séminaire, qui est placé à l’intersection philosophie/éducation, proposera un aller-retour entre l’actualité et des moments de notre passé pendant lesquels l’éducation libérale a bâti, dans le basculement de toute certitude, une sensibilité spécifique : la sodalitas des intellectuels a été (peut-elle l’être encore ?) l’architrave d’un cosmopolitisme électif, qui a fait face aux conflits et divisions violents. Dans ce cadre, l’éducation a représenté un lieu d’élaboration et de résistance, un outil précieux pour élargir, grâce à un travail minutieux, l’humanité de notre condition, toujours plongée dans des contradictions puissantes entre les aspirations les plus élevées et les pulsions bestiales, entre les escamotages pour s’émanciper et les contraintes des pouvoirs. Pour ces raisons, les séances seront consacrées à des épisodes de ce voyage de notre culture, de la Renaissance à l’actualité de l’enseignement supérieur.
Les activités du séminaire seront organisées en partie dans le cadre de la convention L’Humanisme et l’Europe. Traditions et changements de notre identité, réalisée entre le CIPh et plusieurs institutions italiennes, qui se propose comme chantier ouvert pour saisir les enjeux interdisciplinaires de l’Humanisme dans le scénario actuel de la culture européenne.
Intervenants :
- Vendredi 18 mars : Carlo Cappa : L’université à venir : confins disciplinaires ou cosmopolitisme intellectuel ?
- Lundi 9 mai : Carlo Cappa : Le paradigme de la conversation : architrave d’une résistance cultivée
- Jeudi 12 mai : Stéphane Bauzon, Carlo Cappa : Pudeur et justice ou des vertus profanes du vivre ensemble
- Vendredi 13 mai : Donatella Palomba, Carlo Cappa : Le singulier, le pluriel et l’éducation : mosaïque ou fluctuation ?
- Vendredi 20 mai : Carlo Cappa : Chercher la vérité, vivre le doute. La solide fragilité de l’Université
- Vendredi 24 juin : Carlo Cappa, Marc Goldschmit : L’Europe entre conflit, amitié et conversation : idéaux culturels

>> Partager

    image philosophie